Faits vécus

Un petit social?

Ariane est à son quatrième stage et veut donner son plein potentiel. Comme à tous ses stages, elle est généreuse de son temps et ne compte pas les heures, même si celles-ci dépassent largement le temps de présence prescrit. Son enseignante associée semble l’apprécier et, elle aussi, passe beaucoup d’heures à l’école. Par contre, plusieurs de ces heures sont consacrées à socialiser entre collègues et Ariane se sent alors obligée d’y assister afin de ne pas lui déplaire. Sa maître-associée ne lui demande pas formellement de rester, mais ne lui propose pas non plus d’alternatives. Ariane a beaucoup de choses à préparer le soir afin d’être prête pour les élèves le lendemain et elle aimerait bien récupérer ce « temps perdu » pour se mettre à jour.

Les pistes de solutions

Discuter avec la stagiaire des exigences de l’université telles que le nombre de planifications exigées, le contenu d’un dossier progressif, etc. En s’informant de tout ce que la stagiaire doit compléter, l’enseignante associée reconnaît l’autonomie de la stagiaire dans ses apprentissages.
Dans le cas qui nous concerne, si un contrat ou une entente écrite avait été établi, Ariane se serait sentie à l’aise de quitter lorsque le côté « social » embarquait. Compte tenu que ce point n’a pas été clarifié dès le début, elle devrait choisir un moment où elle est seule avec sa maître-associée pour lui exposer le problème et prendre une entente. Du côté de la maître-associée, celle-ci devrait lui offrir de demeurer ou de partir. Elle croit peut-être que sa stagiaire apprécie assister à ces échanges, mais en lui laissant le choix, celle-ci pourrait décider par elle-même de quitter ou de rester.
Une bonne communication est un atout important pour une bonne entente entre une enseignante associée et sa stagiaire. Dès qu’un irritant survient, il faut prendre un moment pour en discuter afin d’éviter que la situation dégénère davantage.
Les heures d’arrivée et de départ devraient être claires dès le début du stage, ainsi que les impondérables dans les limites du raisonnable. Il faut également prévoir les moments de rétroaction. Enfin, la planification est également un autre élément dont le moment et la durée doivent être prévus.

Fichiers joints
Ajouter un commentaire
EBLYQA0
0 commentaires